Comment réussir son choix entre un troisième pilier libre ou lié ?

L'idée de souscrire à un troisième pilier est un choix individuel qui vise à augmenter le capital d'un individu pendant sa retraite. En effet, les plans de pension du premier et du deuxième pilier ne couvrent que 60 à 75% du salaire d'un individu pendant sa retraite. Cet article vous montre comment choisir entre un troisième pilier libre et un pilier lié.

Le troisième pilier libre ou lié : Différences, garantie et réduction d'impôt

Il est important de cliquer afin de mieux comprendre. Les différences entre les deux piliers (libre ou lié) sont nombreuses lorsqu'ils font partie de la prévoyance individuelle et facultative. En effet, vous avez la possibilité de souscrire au sein d'une banque ou d'une assurance. L'ouverture du troisième pilier est obligatoire pour toutes les personnes ayant un revenu l'année de leur 18ème anniversaire. L'Etat Suisse a mis en place certaines mesures permettant de souscrire à un 3ème pilier. Comme mesures prises, nous avons : les cotisations qui sont déductibles du revenu imposable sous un certain plafond ; les intérêts et les revenus qui ne sont pas touchés par l'impôt ; le retrait du capital qui est soumis à un taux réduit et les avoirs épargnés qui ne sont pas comptés dans l'impôt sur la fortune.

Troisième pilier libre ou lié : Que choisir ?

Le choix d'un pilier dépend de votre âge, de votre salaire, de votre situation professionnelle, de votre patrimoine et de vos besoins en prestations. Pour une durée de 1 à 8 ans, il faut privilégier un compte d'épargne bancaire. Mais sinon, le contrat d'assurance devient plus intéressant. Avant de voir et de comparer les offres des banques et des assurances, il est très important de contacter un spécialiste afin de ne pas faire un mauvais choix. Enfin, le meilleur moyen d'étaler les retraits de capitaux est de bénéficier d'avantages fiscaux.